VIE MUNICIPALE > COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 

SEANCE DU JEUDI 10 MAI 2012

SEANCE DU 18 SEPTEMBRE 2017 | SEANCE DU 8 JUIN 2017 | SEANCE DU 19 AVRIL 2017 | SEANCE DU 5 AVRIL 2017 | SEANCE DU 28 MARS 2017 | SEANCE DU 28 FEVRIER 2017 | SEANCE DU 07 FEVRIER 2017 | SEANCE DU 22 MARS 2007 | SEANCE DU 17 AVRIL 2007 | SEANCE DU 28 JUIN 2007 | SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2007 | SEANCE DU 18 OCTOBRE 2007 | SEANCE DU 11 DECEMBRE 2007 | SEANCE DU 22 JANVIER 2008 | SEANCE DU 21 MARS 2008 | SEANCE DU 1ER AVRIL 2008 | SEANCE DU 22 AVRIL 2008 | SEANCE DU 6 MAI 2008 | SEANCE DU 18 JUIN 2008 | SEANCE DU 10 SEPTEMBRE 2008 | SEANCE DU 22 OCTOBRE 2008 | SEANCE DU 1ER DECEMBRE 2008 | SEANCE DU 4 MARS 2009 | SEANCE DU 8 AVRIL 2009 | SEANCE DU 25 JUIN 2009 | SEANCE DU 1ER OCTOBRE 2009 | SEANCE DU 3 DECEMBRE 2009 | SEANCE DU 4 MARS 2010 | SEANCE DU 8 AVRIL 2010 | SEANCE DU 24 JUIN 2010 | SEANCE DU 21 OCTOBRE 2010 | SEANCE DU 9 DECEMBRE 2010 | SEANCE DU 15 MARS 2011 | SEANCE DU 21 AVRIL 2011 | SEANCE DU 9 JUIN 2011 | SEANCE DU 6 JUILLET 2011 | SEANCE DU 7 SEPTEMBRE 2011 | SEANCE DU 24 NOVEMBRE 2011 | SEANCE DU 10 JANVIER 2012 | SEANCE DU JEUDI 22 MARS 2012 | SEANCE DU JEUDI 19 AVRIL 2012 | SEANCE DU JEUDI 10 MAI 2012 | SEANCE DU 13 JUIN 2012 | SEANCE DU 4 OCTOBRE 2012 | SEANCE DU 29 NOVEMBRE 2012 | SEANCE DU 1ER FEVRIER 2013 | SEANCE DU 8 FEVRIER 2013 | SEANCE DU 15 FEVRIER 2013 | SEANCE DU 14 MARS 2013 | SEANCE DU 23 AVRIL 2013 | SEANCE DU 27 JUIN 2013 | SEANCE DU 8 OCTOBRE 2013 | SEANCE DU 5 DECEMBRE 2013 | SEANCE DU 4 MARS 2014 | SEANCE DU 28 MARS 2014 | SEANCE DU 8 AVRIL 2014 | SEANCE DU 29 AVRIL 2014 | SEANCE DU 20 JUIN 2014 | SEANCE DU 26 JUIN 2014 | SEANCE DU 23 SEPTEMBRE | SEANCE DU 3 DECEMBRE 2014 | SEANCE DU 5 FEVRIER 2015 | SEANCE DU 12 MARS 2015 | SEANCE DU 15 AVRIL 2015 | SEANCE DU 10 JUIN 2015 | SEANCE DU 3 SEPTEMBRE 2015 | SEANCE DU 12 OCTOBRE 2015 | SEANCE DU 3 DECEMBRE | SEANCE DU 26 JANVIER 2016 | SEANCE DU 1ER MARS 2016 | SEANCE DU MARDI 22 MARS 2016 | SEANCE DU MARDI 19 AVRIL 2016 | SEANCE DU 9 JUIN 2016 | SEANCE DU 13 SEPTEMBRE 2016 | SEANCE DU 03 NOVEMBRE 2016 | SEANCE DU 19 DECEMBRE 2016



L’an deux mille Douze, le Jeudi Dix Mai, à dix neuf heures trente, les membres du Conseil Municipal de la Commune de RUE se sont réunis en Mairie sur convocation et sous la présidence de M. Serge DESCHAMPS, Maire.
 
Etaient présents : DESCHAMPS Serge – Maire
SCHAEPELYNCK Léon-Guy, PORQUET Joël, MAS Philippe, Roger PUMA- Adjoints –
DUPUIS Philippe, LOUIS-GOSSMANN Anne, MENETRIER Catherine, GRAVELINE Daniel, ETIENNE Bernard, JENINEZ Daniel, BOULONGNE Michel, DARAGON Patrick, BOINET Philippe, CUDEK Jacky, REGNIER Line, LECLERCQ Valérie, HAYE Sylvain, LEBOEUF Marie-Josèph, HOIRET Huguette, PRINCE Fabrice – Conseillers Municipaux
                    
Représentés par procuration : DARAGON David par JENINEZ Daniel -  PETAIN Philippe par DUPUIS Philippe
Absent excusé : -
Absent : -
Désignation du secrétaire de séance : Mme LEBOEUF Marie-Josèph

Avant d’ouvrir la séance Mr le Maire demande une minute de silence en la mémoire de Fabrice VERKNOCKE, agent communal du service des eaux décédé samedi 5 MAI 2012.

Mr le Maire informe que le conseil municipal est réuni  pour donner un avis sur l’autorisation d’exploiter une carrière à ciel ouvert de sables et de galets sur le territoire de Villers sur Authie.
Il rappelle :
  • La demande présentée à Mr le Préfet de la Somme le  20 Juillet 2011 complétée le 30 Décembre suivant par la société CARRIERE DE l’AUTHIE dont le siège social est situé 259 lieudit «  le Carouge » à Villers sur Authie 80120 en vue d’obtenir l’autorisation d’exploiter une carrière à ciel ouvert de sables et de galets sur le territoire de la commune de VILLERS SUR AUTHIE lieux dits « le Carouge » parcelles cadastrées Section A  n° 142, 255, 256 et 259 et « la Grande Pâture » section D n° 264 et 265b
  • L’arrêté préfectoral en date du 13 FEVRIER 2012 désignant le commissaire-enquêteur chargé de l’enquête publique ouverte du 14 Mars au 14 Avril 2012 soit pendant 32 jours à la mairie de VILLERS SUR AUTHIE
  • L’invitation aux communes limitrophes de Mr le Préfet à émettre un avis à la demande de la Société CARRIERE DE L’AUTHIE et leurs observations  quant aux nuisances susceptibles de leur être occasionnées

Il fait part des observations de son groupe notamment sur la perspective de  circulation intensive de véhicules à gros tonnage sur la voie communale N° 19 (entre la RD 85/RD 175/RD 938 ET RD 932) dont la structure de la chaussée ne permet pas le passage de véhicules d’un tel  gabarit dans les conditions normales d’usage et dé sécurité sans subir d’importantes dégradations déjà  en cours à cause principalement des carrières en exploitation ou récemment fermées. Il informe le conseil que les  dégradations  seront compensées  par une contribution déjà en cours de négociation avec les futurs exploitants ou transporteurs concernés par cette ouverture à Villers.
 
Il insiste sur la perspective de  l’impact économique non négligeable sur le secteur de RUE puisque pour la première fois le traitement des matériaux se ferait sur RUE impliquant un trafic moindre. Mr le Maire rappelle également que 50 foyers vivent de l’emploi dans les sites des carrières locales.
 
L’opposition par le biais de son rapporteur de groupe,  Mr Philippe DUPUIS, apporte quant à lui, l’argumentation d’un vote contre l’ouverture de cette nouvelle carrière à savoir :
Les impacts de ce projet sont extrêmement  péjorant sur :


1/L’environnement :



Le site présente une richesse écologique soulignée par des inventaires au niveau régional, national, européen et mondial. Il y a un risque de raréfaction voire de disparition de certains habitats et de certaines espèces avec notamment la destruction de la prairie.
La modification de l’hydrologie du site, risque d’altérer la nappe qui sera rendue vulnérable dès lors qu’elle sera mise à nue y compris après la fin de l’exploitation.
Le projet de carrières supprimera de manière irréversible 22 ha de surface destinée à l’agriculture et l’élevage alors qu’il manque de surface agricole.
Le passage de la grande faune sera compromis par ce projet et donc une dégradation des activités de la chasse.
Une destruction des paysages sera irréversible à l’entrée nord de ce village.
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.


2/Monuments classés


Une église classée monument historique et un château du 17ième siècle se trouve proche du projet du site d’exploitation. Cela dégradera la qualité paysagère.
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.



3/Habitats et nuisances pour les riverains.


Les riverains devront supporter les nuisances liés au trafic routier généré par l’acheminement des produits carriers en camion (6 camions par heure). On peut citer :
Le bruit, Les vibrations, Les poussières, L’insécurité routière, La dégradation des constructions par la propagation des ondes d’une voirie assise sur un milieu tourbeux.
Par ailleurs, c’est un désastre pour le tourisme dans ce village dont la qualité des campings et des gîtes sont reconnus.
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.



4/La voirie


Le RD85 devrait supporter le trafic généré par l’exploitation de la carrière ainsi que le VC9 à Rue. Le RD85 est construit sur des milieux humides et la structure de la chaussée est inadaptée à l’augmentation de trafic poids lourds. La dégradation de ce RD devra donc être supportée par les contribuables comme par ailleurs nous le constatons pour le VC9 où nous recevons royalement moins de 3000€ par les carriers pour réparer ce chemin.
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.



5/Emploi


Le pétitionnaire avance comme justification économique la création de 12 emplois par l’usine ABS minéraux mais ramène cet objectif à la création de 2 emplois et la pérennisation sur d’autres sites. L’usine ABS minéraux fonctionne depuis mars 2011. Les galets sont donc fournis par d’autres sites. La pérennisation de ses emplois n’est donc aucunement liée à l’extraction de Villers sur Authie. L’investissement de cette usine n’a pas été engagé sans avoir la certitude de son approvisionnement.
Par contre ces 2 emplois sont à comparer avec les risques de perte d’emploi pour 17 personnes employées par le tourisme.
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.



6/Opportunité de ce site


Le schéma départemental des carrières de Picardie décrit dans quelles foraines se retrouvent les galets et nous indique que Villers sur Authie représente moins de 3% des réserves de St Firmin. Pourquoi alors ouvrir une carrière dans le village de Villers ?
On ne trouve sous cet aspect aucun intérêt général qui puisse nous faire adhérer à ce projet.


Conclusion
Ce projet est contraire à l’intérêt général et n’apporte que des opportunités financières à des particuliers. Nous avons été élu pour ne pas poursuivre l’ouverture de nouvelle carrière, nous respectons cet engagement, nous votons contre de projet.
Il demande le vote à bulletins secrets.
Le débat continue  par la voix de Fabrice PRINCE qui demande pourquoi personne n’a réagi à l’époque de l’ouverture des carrières SAVREUX à Herre alors qu’il s’agissait de terres agricoles, territoire de chasse ; Mr BOINET réagit en répondant que cela n’est pas le même terrain. Mr le Maire rappelle qu’il a eu le même débat  et les  mêmes inquiétudes du hameau de Larronville et aujourd’hui le réaménagement est une réussite. Il précise qu’il n’y aura pas d’extraction en Juillet et Aout.  Les  carrières SAVREUX tirent en 2 mois ce que  Villers va tirer en 20 ans : 1 400 000 T ; il revient alors sur l’aspect économique.
Mme REGNIER rappelle les arguments donnés lors de la réunion du 6 mai 2008 repris dans la délibération du conseil municipal pour l’émission d’un avis défavorable (23 CONTRE) à l’époque et notamment concernant les nuisances sonores et les dégradations à la voirie.
Mr CUDEK estime que les nuisances d’après le trafic prévu  ne seront pas très importantes, puisque limité par le projet.
Mr PRINCE conclut en évoquant le vote de VILLERS de la veille au soir : POUR   4    CONTRE  3

Après en avoir délibéré, le conseil municipal émet  PAR VOTE A BULLETINS SECRETS : 

  
12    VOIX    POUR          11 VOIX CONTRE   :      UN AVIS FAVORABLE

Séance levée à 20H

© Mairie-Rue
VIE MUNICIPALE - VIE TOURISTIQUE - VIE ECONOMIQUE - VIE CULTURELLE - VIE ASSOCIATIVE - VIE INTERCOMMUNALE - VIE PRATIQUE
Mentions Légales